The Enhanced Match code is highlighted in blue. In the first em parameter, pass back the user's raw email address—in the second, pass back the SHA256 hash of the user's email. Got it

ESTIMATEUR DE PROJET EN LIGNE POUR PHASES PRELIMINAIRES


CONCEPTION INEDITE


Lestimateur   a demandé 3 années passionnantes de travail qui, ont nécessité rigueur, synthèse, et créativité, pour un résultat inédit, avec la fiabilité que nous espérions.

Réalisé et mis au point par le Cabinet Franck Verdelet, généré sur le web par Frédéric Delaunay (titulaire d’un Doctorat en Intelligence Artificielle & Robotique), sa conception est totalement novatrice.

Vous serez encadré par le formulaire qui propose des choix par menus déroulants, couvrant toutes les possibilités de conception d’un projet de façon synthétique, et pour un choix aisé.

Sans la possibilité de voir les plans, les pièces écrites, les diagnostics, ou d’identifier visuellement des particularités, c’est la pertinence du renseignement qui devient primordiale.

Ainsi, le formulaire a été conçu dans l’objectif d’appréhender l’ensemble des travaux et les particularités que l’œil d’un économiste expérimenté aurait identifié.

FONCTIONS INEDITES


Lestimateur intervient exclusivement en phases préliminaires et ne se substitue pas à la mission d’un économiste, notamment pour la phase Esquisse.

Il fournit un chiffrage “repère”, pouvant vous assister dans la consolidation financière de votre projet, que nous pourrions définir comme un contre-chiffrage informatif et particulièrement exploitable.

Récapitulé de plusieurs façons, l’estimatif permettra une comparaison avec votre chiffrage, quel que soit son articulation.

Sa fonction est d’estimer un projet sans l’aide de plans, et d’en intégrer lui-même la décomposition, sans que vous ayez à vous en soucier, seule une connaissance globale et fiable de votre projet est nécessaire.

Phase PROGRAMME

Lancement

Phase Esquisse

Lancement

OBJECTIF N°1 – FIABILITE DES ESTIMATIFS 


NOS DONNEES STRUCTUREES


Avec plus de 200 projets réévalués en commission technique et nos missions traditionnelles, nous avons acquis une méthodologie affinée, et de plus en plus pertinente avec le temps, en matière de chiffrage préliminaire.

Nous avons rassemblé nos analyses d’offres, devis marché, DGD, et retours de commissions techniques, pour ne sélectionner que les données fiables.

Puis nous avons les avons structurées, pour les comparer entre-elles, et en sortir des moyennes de prix, par poste détaillé et groupé, par ouvrage fonctionnel, par lot / macro-lot et par famille de locaux.

MACRO-ECONOMIE


Nos moyennes de coûts ont été confrontées aux statistiques macro-économiques, fournies par des rapports de l’UNTEC, données de l’INSEE, l’Observatoire des Prix Constatés, ou divers organismes, puis ré-arbitrées jusqu’à l’obtention de ratios cohérents.  

Après adaptations, et recoupements pour chaque prix unitaire, nous avons déterminé le prix moyen par ouvrage, dans des conditions moyennes, reflétant la réalité du marché.

Ces prix sont ensuite modulables suivant leur date, le mode de dévolution, le département, l’urbanisation de la parcelle, ou encore l’importance du projet.

LES 4 VALEURS AJOUTEES DE LESTIMATEUR


Lestimateur n’est ni une bibliothèque de prix, ni une assistance pour devis, ni un logiciel estimatif

Le questionnaire pilote la collecte des renseignements, et se charge de leur exhaustivité

Sécurisation de vos saisies


Vos saisies sont intégrées via le questionnaire, et ce dernier est doté d‘alertes qui vous éviterons les erreurs flagrantes, voici quelques exemples :

Alertes bloquantes : La donnée est incohérente

  • L’emprise au sol est plus grande que la parcelle.
  • La SDO est incohérente avec la SDP.
  • La saisie est un texte et non un chiffre, etc…

Alertes informatives : Les saisies sont à confirmer ou à modifier après avoir été alerté.

  • Surf logements faibles par rapport à la typologie.
  • Le ratio SDP Brute / SDO est important.

Ainsi, le questionnaire vous encadre dans vos saisies, et vous évite les erreurs importantes, le risque ne se situe que sur les erreurs à faibles répercussions.

Proportions morphologiques


La morphologie est le critère déterminant en économie, nous avons donc identifié des proportions “types” compatibles avec un coût se situant dans une moyenne raisonnable, pour chaque catégorie de bâtiment.

Les rapports de proportions les plus évocateurs sont :

Le M2 total de façade / SDO superstructure : 3 à 5 m2 excédentaire de façade (tout compris) correspond au financement d’ 1 m2 TCE, il est donc particulièrement important de maîtriser ce ratio.  

La SDP Brute (sans déductions) / SDO : Indique la proportion de vides, ceux-ci ne produisant pas de m2 rentabilisables mais nécessitant un clos & couvert, et un aménagement intérieur.

La SDO / SDO hors parties communes : Indique la proportion de surfaces généralistes, non rentables.

Ces constats sont des indicateurs efficaces pour des pistes d’optimisations, ou pour avoir une vision plus pragmatique de la morphologie de votre projet.

Décomposition & exhaustivité


Comme le ferait un économiste, Lestimateur pose des questions utiles, et vous évite une décomposition, il prends en charge l’exhaustivité de l’estimation, afin de vous apporter en tous points, les compétences d’un économiste.

Ainsi, les spécificités comme par exemple la présence d’un existant à démolir, de fondations profondes, de façades acoustiques, de protection anti-graffiti, ou encore d’une réglementation à intégrer seront automatiquement traitées par le biais d’une question.

Si la question n’est pas posée, vous pouvez considérer qu’il s’agit d’un poste implicitement intégré dans les prix, eu égard par exemple à la catégorie de l’établissement.

Ainsi, il ne vous sera demandé que de répondre avec exactitude aux questions posées.

Récapitulations multi-fonctions


Pour une exploitation optimum de nos estimatifs, nous avons articulé nos récapitulations de 3 façons, à savoir :

  • Traditionnelle : Par lots et macro-lots.
  • Par ouvrage fonctionnel : Identifiez par exemple, le prix de vos façades tout compris (béton / parements / menuiseries ) , avec son ratio global au m2 réel de façade.
  • Par famille de locaux : Pour des logements, le coût de chaque type (Studio, F1, F2…) est indiqué à l’unité, et au m2, ainsi que pour tout autres locaux.

Ce principe de multi-récapitulations s’adapte à vos propres repères, car suivant la présentation de vos chiffrages, vous n’aurez probablement aucun mal à trouver des points de comparaison.